Problématique :

Placé au cœur de la chaîne logistique globale et point de passage incontournable de la quasi-totalité des échanges extérieurs du Royaume, le secteur des ports joue un rôle de premier plan en tant qu’outil favorisant le développement du commerce extérieur et comme locomotive de développement économique et social du pays.

Néanmoins, les ports marocains accueillent des activités industrielles et/ou commerciales qui peuvent être polluantes et génératrices de risques et de nuisances pour les zones portuaires.

L’absence d’un moyen de contrôle et détection efficace de pollution limite la capacité des ports à se conformer aux exigences réglementaire, d’où l’intérêt de ce challenge qui vise :

  • La détection des pollutions de l’aire, eau et sédiments ;
  • La réduction et atténuation des impacts des pollutions ;
  • Le recyclage des déchets ;
  • L’optimisation des ressources ;
  • La protection de l’environnement marin dans le port et son environnement.

Enjeu :

La maitrise de Contrôle du niveau de pollution de l’air, de l’eau et des sédiments dans les ports va permettre de faciliter :

  • La Préservation des zones sensibles adjacentes;
  • La Protection des activités économiques sur le littoral :
    • Pêche et aquaculture ;
    • Activités touristiques.
  • L’attractivité du port et de la région.