Contexte :

Le port de Casablanca est un port polyvalent ou plusieurs types de marchandises sont traitées ce qui génère une multitude de flux dans l’enceinte portuaire et une complexité de suivi de traçabilité global de ces flux. Ainsi, un nombre important de camions transitent chaque jour allant jusqu’au 11 000 camions.

L’optimisation de ces flux constitue une priorité majeure pour l’autorité portuaire ainsi que les acteurs portuaires concernés.

Problématique :

– L’existence d’une saturation dans certaines plages horaires dans la journée ;

– La sous-utilisation de certains shifts pour le passage des camions au port ;

– La congestion de certaines zones au port ;

– Le stationnement sur les voies à l’intérieur du port ;

– L’existence de flux importants devant le pesage et les scanners ;

– La traçabilité des flux n’est pas exhaustive et ne couvrent pas tous les processus ;

– Difficulté d’assurer le suivi en temps réel des flux des camions à l’intérieur du port ;

– Impact sur l’environnement et la sécurité ;

– Un recours très limité pour le transit des marchandises par voies ferrés ;

Comment optimiser le flux des camions dans les ports? Comment localiser les congestions portuaires ? Quels sont les critères pour détecter et anticiper les congestions ?

Enjeux et objectifs :

  • Fluidification des accès et de la circulation au sein de la zone portuaire ;
  • Anticipation et planification des opérations de transit ;
  • Couverture  des processus et une traçabilité du bout au bout ;
  • Une optimisation de l’utilisation des plages horaires ;
  • Une maitrise des flux ;
  • Une anticipation sur les opérations de manutention ;
  • Gain de temps pour les transporteurs et les opérateurs de terminaux ;
  • Réduction des coûts de la logistique